Les dragons des montagnes ?

English version here !

Une fois encore (et c’est loin d’être la dernière), j’ai passé le weekend dans les superbes montagnes du Drakensberg. Après ma petite radonnée à la journée dans la réserve d’Highmoor en juillet dernier, j’ai rejoint cette fois une randonnée du Moutain Club of South Africa dans la réserve de Kamberg. La nouveauté pour moi ? Une vraie (bien que facile) randonnée avec nuit sous tente au milieu de nulle part, à l’aventure.

Les montagnes des dragons ?

Le nom « Drakensberg » vient des premiers colons neerlandais (« drakensbergen »), qui veut die « montagnes des dragons »… Ca reste toujours à l’heure actuelle, un grand mystère bien que plusieurs théories existent. La ligne d’horizon des montagnes qui rappelleraient la forme du dos d’un dragon est l’une d’entre elle. Une autre explique que ces premiers explorateurs auraient probablement trouvé des fossiles de dinosaures… ce qui les auraient plutôt rendus confus. Puis il y a les vieilles histoires qui racontent que les dragons regnaient autrefois sur ces montagnes…

En Zulu, c’est tout à fait différent. Ces derniers appellent ces escarpements  « Ukhahlamba », ce qui signifie « barrière de lances » et qui fait appel à la nature autrefois infranchissable de ces montagnes.

the_lonely_mountain_-_fotr
Vous voyez où je veux en venir… ?
La Terre du Milieu ?

C’est la minute geek. On ne peut parler des montagnes du Drakensberg sans évoquer la Terre du Milieu et l’oeuvre de Tolkien. Et pas seulement parce que je suis une énorme fan ! D’abord, je pense que tout le monde s’accordera à dire qu’on a quand même bien l’impression de gambader dans la Comté ou le Gondor quand on arpente les montagnes du Drakensberg, ou les Berg si on se la veut locale.

Quand vous parlez des montagnes avec un locale et que vous évoquez innocemment Tolkien, il y a toujours une petite lueur de fierté : « Et tu sais que Tolkien est né en Afrique du Sud ? ». C’est bien vrai, ce cher Tolkien est né a Bloemfontein ! Il n’a malheuresment passé que très peu de temps dans son pays natal et n’a probablement jamais visité les escarpements du Drakensberg. Toujours est-il que, par ici, on aime a y croire et on aime surtout à croire que les montagnes ont inspirés la Terre du Milieu (moi y compris, bien entendu). D’ailleurs, tout le monde est toujours très déçu quand je dis « Mais tu sais, qu’en fait, Tolkien n’a vécu que les quelques premières années de sa vie en Afrique du Sud sans jamais y retourner par après ? ». Voilà comme on brise un coeur par ici… On peut faire semblant, non ?

Ma randonnée en photo

On débute à Kamberg, bien équippés pour le chaud,le froid et la pluie. La météo peut changer très vite par ici. On démarre à la jolie chaumière qui abrite le centre de recherche où j’aurais bientôt la chance de passer la nuit dans le cadre du boulot.

kamberg_mcsa20
Kamberg et son centre de recherche

Avec moi, le minimum : ma nouvelle tente qui n’a pas encore servi, mon sac de couchage, mon petit matelas auto-gonglant, mon appareil photo (indispensable), un pull, un pyjama, un tshirt de rechange et des sous-vêtements, et de la nourriture pour 2 jours. Le tout dans un sac de 30L+ : ça a été un challenge !

Dans les montagnes, pas besoin de se tracasser et de s’embarasser de réserves d’eau : l’eau des rivières est potable et limpide (et bien fraiche !).

pano_rando
On commence sous une météo clémente… ça va vite changer !

kamberg_mcsa02

kamberg_mcsa05

kamberg_mcsa04
Les sentiers disparaissent bien vite

Le but de la randonnée ?

Initier les débutants, certes. Mais surtout, une chouette baignade (froide, très froide) dans les « Roman Baths » (bain romain) à environ 5 km de notre point de départ.

kamberg_mcsa06

On monte le camp et on profite ! On tentera ensuite une petite exploration vers une grotte avec des peintures rupestres du peuple San… qu’on ne trouvera jamais !

Il faut savoir qu’il y a peu ou pas de chemin dans ces montagnes. On avance donc difficilement. Les vallées sont parfois profondes, le relief pas toujours facile et les cartes pas toujours évidentes à interpreter. Une distance estimée à 2 km peut vite se transformer en grande aventure… Pour finir à devoir rebrousser le chemin pour ne pas se retrouver à retrouver le campement dans la nuit – J’avoue, on est parti pas trop préparé pour cette petite exploration !

kamberg_mcsa21
Ma petite tente de randonnée, baptisée « Honeymoon » … faut dire, c’est pas très grand. Bien brave, ma petite tente. J’ai été impressionnée par sa tenue pendant le gros orage qui nous est passé dessus pendant la nuit.
kamberg_mcsa12
19 randonneurs répartis dans 10 tentes !
kamberg_mcsa13
Chambre avec vue au crépuscule
pano_matin
Le matin amène ses brumes : c’est grandiose !
kamberg_mcsa17
Dimance matin : il est temps de partir !
kamberg_mcsa16
Que la montagne est belle !

kamberg_mcsa18

On arrive finalement trempé. Mais heureux ! Du paysage, de la météo, des plongeons, des nouveaux amis et surtout de l’expérience !

Publicités

5 réflexions sur “Les dragons des montagnes ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s